top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurPetitsPasduBonheur SG

Les accords toltèques de Don Miguel Ruiz

Une lecture indispensable pour moi, j'ai les "quatre accords toltèques", le "cinquième accord toltèque", et même une version pour les enfants.


J'ai trouvé une vidéo sur youtube qui d'ailleurs et géniale avec les petits :



Je trouve cette vidéo parfaite même pour les plus grands, elle exprime très bien ce qui m'a le plus inspiré dans ce livre.


J'essaie au quotidien de les appliquer, du mieux que je peux, à chaque instant. Et au cas où, j'en ai fait une page dans mon bullet journal.




Pour tous ceux qui auront du mal à me lire, je vous les réécris ci-dessous, après ce n'est qu'un aide mémoire qui ne retranscrivent pas suffisamment le livre, je fais ce que je peux ;)


Que ta parole soit impeccable

· Parle avec intégrité.

· Ne dis que ce que tu penses.

· N’utilises pas la parole contre toi-même, ni pour médire autrui.

Ne prends rien personnellement

· Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité et de leur rêve personnel.

· Lorsque tu es immunisé contre ça, tu n’es plus victime de souffrances inutiles.

Ne fais pas de supposition

· Aie le courage de poser des questions et d’exprimer tes vrais désirs et besoins.

· Communiquer clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames.

· A lui seul, cet accord peut transformer ta vie.

Fais toujours de ton mieux

· Ton mieux change d’instant en instant.

· Quelles que soient les circonstances, fais simplement de ton mieux.

· Ainsi tu éviteras de te juger, de culpabiliser et d’avoir des regrets.

Et en effet, « ne fais pas de supposition », même si souvent cela va contre notre nature humaine, notre façon d’être, est l’accord qui change le plus ma vie. Dès que mon cerveau part en supposition, que je commence à me torturer, à imaginer tous les scénarios possibles, que j’interprète, je me concentre pour m’en souvenir et rompre le processus.

Cela rejoint le proverbe français « avec des si on mettrait Paris en bouteille », évitons les conjonctures et posons simplement la question. Si l’on a à souffrir, on ne le fera qu’une fois en recevant la réponse.



30 vues

Comments


Si vous souhaitez commenter merci de vous inscrire

(Option obligatoire indépendante de ma volonté)

bottom of page