top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurPetitsPasduBonheur SG

La lecture

Un monde infini à la portée de tous


Une autre activité qui fait du bien. Lire, je ne dirais jamais assez merci à cette professeure de français en seconde qui m’a appris à aimer la lecture. Qui a transformé, ce que je prenais pour une corvée à l’époque, en un véritable plaisir.


Elle nous a emmenés dans une librairie, nous a laissé flâner, aux grès de nos envies, en nous demandant de regarder, de nous arrêter sur les couvertures de livres qui nous interpellaient, d’en parcourir les quatrièmes de couverture. De feuilleter le livre, de sentir l’odeur que dégageait le papier en fermant les yeux, de toucher le papier pour en apprécier le grain.


Choisir un livre, sans restrictions de genre, ça pouvait être un roman graphique, une série de BD, de manga, un roman, peu importait le style. Juste se laisser guider par notre ressenti et choisir quelque chose qui nous plaisait, nous attirait et lire.


Pour elle, il n’y avait pas de bons ou de mauvais choix, l’important était que lire soit associé au plaisir. Pas besoin de lire les classiques, les livres imposés, mais de lire, lire pour découvrir d’autres univers, divers façon d’écrire, des styles classiques, légers, soutenus… Aucune honte à ne pas forcément lire des livres « intellos » « mode », même la littérature de gare à ses lettres de noblesse, et lire apportera toujours une ouverture d’esprit.





Grâce à elle, j’ai découvert l’univers de la fantasy, de la science fiction, des romans historiques, des écrivains orientaux, et lire est devenu une composante vitale. Alors oui j’ai une préférence manifeste pour la lecture détente, la lecture qui m’échappe du quotidien, qui stimule mon imaginaire, mais j’aime aussi la littérature anglaise des sœurs Brontë…Et j’ai la chance de pouvoir relire autant de fois que je veux mes livres « doudous », ces livres qui m’embarquent systématiquement et dans lesquels me plonger est juste génial.


Et oui je suis passée à la liseuse numérique, scandale, où est le plaisir de l’objet livre… J’aime toujours autant l’objet livre, il suffit pour certains que je les feuillette et leur odeur va de suite me donner envie de les relire. Mais le confort de la liseuse est aussi un plaisir pour moi, en voyage je peux emmener autant de livres que je veux, je n’ai pas à m’inquiéter du poids. Quant au déménagement autant vous dire que c’est forcément beaucoup plus rapide, léger et tellement moins encombrant.





Mais même si j’ai renoncé à l’idée d’avoir une immense pièce bibliothèque, la chaleur du bois, des alcôves, la beauté des ouvrages jusqu’au plafond, les échelles pour y accéder, les fauteuils en cuir avec un plaid abandonné dessus…Je continue d’aimer les beaux livres, et même si j’ai quasiment entièrement reconstitué ma bibliothèque en livres numériques, je continue de garder certains livres, et d’acheter certaines éditions…





Et il reste tellement plus facile de faire découvrir nos ouvrages préférés en les prêtant, et j’aime bien voir les enfants se pencher, regarder les livres et entreprendre de choisir ce qu’il pourrait bien lire.

22 vues

Comentarios


Si vous souhaitez commenter merci de vous inscrire

(Option obligatoire indépendante de ma volonté)

bottom of page